La Mercuriale annuelle

Mercurialis annua (Euphorbiacées)


L'espèce est très commune sur toute la France.
Plante annuelle monoïque (des pieds mâles et des pieds femelles), comportant cependant une particularité : 15% d'individus sont monoïques (Des fleurs femelles et mâles sur un même pied).

Mercuriale annuelle - Mercurialis annua
La plante ne dépasse pas 50 cm. La tige herbacée est côtelée, rameuse et feuillée dès la base. La racine est pivotante.
La mercuriale annuelle pousse sur de nombreux types de sols, y compris des sols secs. Elle apprécie les terrain riches en azote.
On la rencontre dans les cultures maraîchères, vergers, vignes lavandaies, olivettes. Plus largement elle affectionne les zones rudérales : friches, murs, décombres et talus de routes.

Mercuriale annuelle - Mercurialis annua

La mercuriale germe essentiellement d'avril à mai. Elle prolonge très souvent cette période jusqu'à l'automne. La floraison s'étale de juin à novembre. Période de grenaison : Juillet à novembre.
Le nombre de semences produites par plante est faible, et la durée de vie de la plupart des graines est de 3 ans. La concurrence est généralement modérée, sauf en cas d'une germination massive.
La mercuriale est fréquente en cultures de printemps et d’été (culture maraîchère, maïs, soja, tournesol, sorgho…)
Cette Euphorbiacées ne produit pas de latex, mais elle n'en demeure pas moins toxique. Attention à l'alimentation des animaux d'élevages, spécialement le lapin.


Mercuriale annuelle - Mercurialis annua