Le Mouron des champs

Anagallis arvensis (Primulacées)


Présent dans les sables et limons des vallées alluviales, cette adventice colonise aussi les biotopes secondaires tel que les terres cultivées en maraîchage et grandes cultures, les vignes et vergers, les jardins, les bords des chemins et terrains vagues.
Anagallis arvensis est présent sur toute la France ainsi que dans la plupart des régions tempérées du globe.

Mouron des champs - Anagallis arvensis
Plante annuelle de 10-30 cm, très ramifiées, à tiges étalées rampante.
Les feuilles sont opposées, sessiles (sans pétiole), ovales, ponctuées de noir en dessous.
Les fleurs en forme de roue sont solitaires et portées sur des pédoncules dépassant peu les feuilles. La floraison s’opère de mai à septembre, avec une singularité : les pétales étant souvent rouges/oranges et parfois bleus éclatant.

Les fruits sont des capsules sphériques (pyxide) s’ouvrant en fente circulaire, les graines minuscules sont toxiques pour les oiseaux.

Le mouron des champs est présent sur de nombreux sols et cultures. Néanmoins il affectionne les terrains légers, bien ressuyés et plutôt acide PH 6.5.
Il prospère en sol riche, excédentaire en matière organique d’origine animale et/ou en nitrates.

Cette adventice reste peu concurrente, l' arrachage manuelle est facile. Attention toutefois à la forte persistance du stock de semences dans le sol.

Mouron des champs - Anagallis arvensis.Mouron des champs - Anagallis arvensis