L'ophone à pattes rousses

pseudoophonus rufipes (Coléoptères)


Pseudoophonus rufipes - Ophone à pattes rousses
L'ophone à pattes rousses est une espèce de carabe parmi les plus fréquente en terrains cultivés, tout particulièrement en productions maraîchères.
Cet auxiliaire des cultures est aussi appelé harpale du fraisier, cette autre dénomination vient du fait qu'il occasionne de sérieux dégâts sur les productions de fraises. Il est donc aussi classé comme bioagresseur voir ici.

L'adulte mesure 15 mm, il est brun foncé, noirâtre. Les élytres sont pubescentes (fin duvet) sur toute leur surface. Les antennes et les pattes sont rougeâtres.
Les larves comme les adultes sont très polyphages et opportunistes. Il est donné comme prédateur d'escargots et de limaces, d'oeufs et de larves d'insectes, de pucerons, de cicadelles, de doryphores ...
La présence de graines dans le régime alimentaire favorise la fécondité des femelles. A cet égard, l'ophone à pattes rousses peut se révéler intéressant dans le contrôle des adventices.

Pendant la journée, ils se dissimulent sous une motte de terre, des herbes ou une pierre. La recherche de nourriture est nocturne. Ils peuvent se déplacer, parfois en vol groupé et changer facilement de parcelle en cas de bouleversement (moisson). Certaines intrusions en masse dans l'habitat humain sont fréquemment relaté.

Le cycle de développement complet s'étale sur 2 ans, la larve puis l'adulte subissant chacun une diapause hivernale. La nymphose (métamorphose) s'effectuant dans le sol à quelques cm de profondeur.

Pseudoophonus rufipes - Ophone à pattes rousses