Le Syrphe ceinturé

Episyrphus balteatus (Diptères)


Episyrphus balteatus - Syrphe ceinturé


Le Syrphe ceinturé est présent dans toutes les régions de France. Doté d'une capacité migratoire importe, certains individus se dirige vers le sud de l'Europe ou l'Afrique du Nord à la saison froide et reviennent aux beaux jours. Les déplacements se font parfois sous forme de gros essaims.
Cette espèce est présente dans de nombreux habitats et notamment dans les milieux très anthropisés : jardins paysagé, agrosystèmes dont en particulier les cultures maraîchères

Les adultes d'Episyrphus balteatus sont floricole. Ils visitent les fleurs principalement blanches et jaunes (Apiacées et Astéracées), se déplaçant des arbres aux plantes basses, pour prélever du pollen, du nectar et du miellat. Ils possèdent un vol très rapide et s'observent souvent en vol stationnaire.


La larve est zoophage et polyphage. Elle se nourrit principalement de pucerons mais consomme occasionnellement d'autres proies tel que : des cochenilles, des psylles ou des cicadelles.
Les larves ressemblent à de petites limaces d'un blanc sale, mesurant entre 10 et 20 mm de long, avec l'intestin visible au travers du tégument. Cette phase larvaire comportant trois stades dure environ 3 semaines.

Episyrphus balteatus - Syrphe ceinturé

Le nombre de pucerons consommés varie avec la température et l’humidité, la moyenne se situant autour de 500 pucerons.
Une fois sa proie reconnue, la larve d'Episyrphus balteatus projette une salive collante pour l'immobiliser, puis la perce, afin d'en aspirer le contenu.
elles se nourrissent surtout la nuit ; en fin de développement, elles cessent soudainement de s'alimenter et purgent leurs intestins, en laissant derrière elles des excréments caractéristiques noirs sur les feuilles.
Les larves se développent mieux sur les plantes glabres, comme les poivrons ou les salades ; elles évitent les plantes possédant des feuilles et des tiges duveteuses tel que la tomate.

Episyrphus balteatus - Syrphe ceinturé

La métamorphose s'effectue dans une pupe ayant la forme d'une gouttelette.
Elle mesure 7.5 mm de long, de couleur plus ou moins pâle, avec des bandes foncées.
Ces pupes sont disposées généralement à la face inférieure des feuilles.

On observe de 2 à 7 générations par an suivant les régions.
La femelle pond durant sa vie d’adulte entre 2000 et 4500 oeufs. Le taux de mortalité des oeufs est très élevé.
Une femelle d'Episyrphus balteatus pond en moyenne 500 œufs près des colonies de pucerons.
Les oeufs sont blancs, ovoïdes et visibles à l'oeil nu. Ils mesurent 1mm de long.
Les femelles vivent plus longtemps que les mâles. Elles cessent de se reproduire en dessous de 15°C. Cependant le développement de l’œuf à l’adulte peut continuer jusqu’à des températures de 10°C.

Episyrphus balteatus - Syrphe ceinturé