Le Macrolophus pygmaeus

Macrolophus pygmaeus (Hétéroptères)


Macrolophus pygmaeus

Cette punaise prédatrice polyphage est un auxiliaire de tout premier ordre en maraîchage.
L'espèce Macrolophus pygmaeus (anciennement M. caliginosus) est présente naturellement en région méditerranéenne.

Dans les cultures maraîchères cette punaise est principalement observées sur Solanacée, et plus particulièrement sur tomates et aubergines.
M. pygmaeus est polyphage, mais montre une préférence certaine pour l'aleurode dont elle assure un contrôle effectif des populations. On l'utilise en protection biologique contre ce ravageur depuis le début des années 90.
Un adulte de M. pygmaeus peut consommer une quarantaine d'oeufs d'aleurode par jour.
Les autres proies sont : Les acariens, les pucerons, les oeufs et chenilles de papillons (dont Tuta absoluta) ainsi que les larves de mouches mineuses et les thrips.
La biologie du Macrolophus est proche de Dicyphus errans, autres punaises Mirides naturellement présent dans nos agrosystèmes.

L'adulte de Macrolophus pygmaeus est une punaise effilée verte claire de 4mm de long, les yeux sont rouges et les antennes ont les segments basaux noirs.
Les premiers stades larvaires sont jaune-vert, avec des embryons allaires visibles. Ensuite ils prennent leur couleur verte claire d'adultes.
Avec leurs longues pattes, les larves et les adultes peuvent se déplacer rapidement. Ils ne sont pas gênés par les poils glanduleux des tomates. Leur capacité de dispersion est importante. De plus cet auxiliaire a une bonne vision et repère facilement ses proies.

Les oeufs allongés, sont pondus (entre 100 et 250) dans les nervures des feuilles âgées (soit les feuilles basses de la plantes, qu'il ne faut pas effeuiller).
La durée de développement de cette punaise dépend principalement de la température (l'optimale est comprise entre 15 et 25° C), mais aussi de la quantité et de la nature de la nourriture.
Il faut au moins 10 jours pour que les oeufs éclosent et 20 jours supplémentaires avant que l'adulte émerge de la dernière mue.
La durée de vie des femelles dépend beaucoup de la température entre 40 et 90 jours. L'accouplement s'effectue 3 jours après la dernière mue. La femelle commence à pondre 3 jours après l'accouplement.
M. pygmaeus hiverne principalement au stade oeuf sur de nombreuses plantes hôtes, et supporte assez bien les températures basses.

La sève des plantes est nécessaire au bon développement d'une population de M. pygmaeus. Ce prélèvement de la sève favorise son installation, mais cela peut aussi affaiblir certaines cultures (concombre). La consommation de sève se produit lorsque les proies manquent et que la densité des punaises est forte.