La vidéo

je vous propose de visionner une vidéo de JP Petit. Dans laquelle, il s'exprime sur : le développement des technologies et la conscience morale.

Les 5 dernières minutes.

Vous venez juste de regarder la vidéo de notre scientifique non-conformiste. Les 35 premières minutes vous ont peut être captivée, les 5 dernières vous ont déboussolé et laissé perplexe. Rassurez-vous, vous n'êtes pas les seuls à avoir ressenti un vacillement de la raison. Adopter une position dubitative sur la véracité des faits avancés par ce bouillonnant astrophysicien semble salutaire. Cependant retenons-nous de l'envoyer aux oubliettes de façon expéditive, cherchons à comprendre.

avrocar
Voici, un bref examen de certains moments clef de sa carrière :
En 1975, JP Petit est intrigué par le contenu scientifique des lettres UMMITES, Ces lettres sont prétendument écrite par des extraterrestres en mission d'observation sur notre planète. Elles ont été adressé principalement à des personnalités de nationalité Espagnole dès 1967.
Avec la collaboration de Maurice Viton (Astronome à l'observatoire de Marseille), JP Petit ausculte ces documents et leurs trouve un réel intérêt de fond.
Il extrait certaines données scientifiques des lettres, celles-ci lui permettent de produire des calculs, puis des expériences. Des articles paraissent dans des publications scientifiques de haut niveau, cela dans le domaine de la mécanique des fluides. Une propulsion MHD est présentée, celle-ci permettant à un engin de voler à vitesse supersonique en air dense sans que celui-ci ne provoque d'onde de choc (c'est à dire de bang supersonique).
Pour JP Petit, une technologie utilisant la MHD, permettrait d'expliquer au moins partiellement, le fait que les observateurs d'OVNIS ne relatent jamais d'ondes de chocs. Accès à un petit dossier OVNIS
D'autre part, pour JP Petit l'aspect novateur des informations scientifiques contenues dans les documents UMMITES, confirme l'origine extraterrestre des auteurs.

L'objet du scandale, l'épicentre de la polémique.

A la question "sommes-nous seul dans l'univers", il ne semble pas émettre des hypothèses, des suppositions, des probabilités, des présomptions, des pressentiments, des subjections. Il émet (du moins c'est comme cela que la plupart des gens l'entendent) une affirmation nette : "nous ne sommes pas seul dans l'univers, les extraterrestres nous rendent visite couramment, ce fait donnant tout son sens aux observations d'OVNIS ".

La diffusion médiatique de telles déclarations ont produit des réactions de rejets particulièrement vives, qui lui ont values une mise au placard à titre de sanction. Il faut convenir qu'il n'a pas choisi une posture prudente permettant de naviguer sur un long fleuve tranquille. C'est plutôt un homme qui jette un gros pavé dans la mare et se retrouve tout éclaboussé.

JP Petit est-il sorti du cadre de la démarche scientifique? Aurait-il fait une embardée, suivie d'une sortie de route ? Son véhicule est-il dans le fossé, doit-on appeler une dépanneuse ?

Conjectures, opinions et assertions

Sakharov
Produisons une succincte analyse du chemin parcouru par notre savanturier.

- L'inspiration de départ qui motive le groupe de chercheurs est surréaliste. L'équipe démarre le véhicule tout enivrée par les lettres UMMITES. Pour JP Petit, cette affaire est une source d'émulation. C'est une cause qui motive et déclenche le travail de recherche.
Mais la majorité des observateurs sont dès plus sceptique quant aux origines exotique de cette affaire UMMITES. L'hypothèse la plus fréquemment émise, est présentée comme étant une expérience sociologique piloté par le KGB. Ces derniers auraient utilisé les données scientifiques du savant Russe Andreï Sakharov, pour apporter un fond de vraisemblance à cette manipulation du milieu scientifique.
Notez que l'origine extraterrestre des lettres serait une pure invention, mais la valeur des informations scientifiques fournies seraient véritable... Mais, il ne s'agit que d'une hypothèse parmi tant d'autres !!!

- Viennent ensuite, les travaux de JP Petit et de ses camarades qui sont conformes à la méthodologie scientifique, avec des découvertes de 1er ordre (l'annihilation de l'instabilité de Vélikhov). Ici on roule au centre de la chaussée au volant d'un véhicule ayant une excellente tenue de route.

crash_ovni
- Puis, c'est la proposition d'une conclusion contestable sur l'origine extraterrestre des lettres UMMITES. Sur ce point, toute la question est de savoir si JP Petit formule une affirmation claire, nette et tranchée ou une conjecture, soit une opinion fondée sur des suppositions, des probabilités. Avec indulgence disons que JP Petit empiète sur le bas coté, on frôle le fossé.

- Pour finir, c'est le dérapage en affirmant que les OVNIS ont une origine extraterrestre. Cette affirmation n'est pas recevable, la méthodologie scientifique ne pouvant s'appliquer aux observations d'OVNIS, car ces apparitions fugaces sont non reproductible.
Dans le contexte l'épistémologique actuel, la reproductibilité est une condition sinequanone pour approuver une quelconque théorie. Le véhicule fait donc une embardée et se plante dans le fossé des pseudo-sciences.

Mais plein de ressources et de ténacité le savanturier JPP saisi le volant d'un nouveau véhicule. Il le replace sur les rails de la science en créant l'association UFO-SCIENCE (C'est l'étude scientifique des OVNIS).

Cette question des OVNIS, aurait-elle conduit JP Petit à produire une assertion. C'est à dire une affirmation catégorique de quelque chose qu'il n'est pas possible de vérifier.
En fait, de nombreuses polémiques ont été engendrées par la façon dont il exprime ses idées. Elles sont perçues généralement comme des affirmations qui doivent et peuvent être démontrées suivant le protocole strict de la méthodologie scientifique. Alors qu'il exprime souvent des conjectures, autrement dit : il s'agit de son opinion, de son sentiment.
Son site internet, est à cette image un mélange, de démonstrations scientifiques, d'opinions, d'avis politiques... Tout y passe pêle-mêle... laissant aux lecteurs le fait d'apprécier dans quelles catégorie l'on se situe !!!

Hypothèses, postulats et imprudences.

En 2017, JP Petit apporte un nouvel éclairage sur le rapport qu'il établi entre les ovnis et la propulsion MHD. Ci-dessous un extrait de son dernier livre conjointement écrit avec JC Bourret "OVNI l'extraordinaire découverte" :

JC Bourret
JC Bourret : "Pensez-vous que les ovnis fonctionnent avec la MHD?"
JP Petit : "Je vous répondrai franchement: je pense que non. Il y a de multiples raisons à cela. Quand un ovni stationne au-dessus du sol, s'il se maintenait en agissant sur l'air ambiant, alors on noterait un souffle au sol. Même si l'entraînement était très régulier, on dirait en mécanique des fluides "laminaire", cela ferait au moins voler la poussière. Or, on n'a jamais rien vu de ce genre."
JC Bourret : "Mais à quoi ont servi toutes ces études de MHD, qui semblaient si bien coller aux observations?"
JP Petit : "Ces études étaient là pour contredire les conclusions du rapport Condon de 1967, qui disaient que l'étude du dossier OVNI ne pouvait apporter aucune retombée sur le plan scientifique et technique."

Cela vaut quelques explications :
Les scientifiques énoncent des hypothèses.
Dans un 1er temps les hypothèses sont de simples suppositions, appartenant au domaine du possible ou du probable. Puis elles sont étudiées, confrontées, utilisées, discutées ou traitées de quelques façons jugées nécessaire, par exemple dans le cadre d'une démarche expérimentale.
En l'occurrence; énonçons l'hypothèse suivante: "Les ovnis sont des vaisseaux conduit par des extraterrestres". L'analyse de cette hypothèse conduit à évoquée l'imprévisibilité et la fugacité des apparitions qui les rendent non étudiable (critère de non-reproductibilité). Dans l'état actuel des informations collectées sur les ovnis, on ne peut se prononcer sur leur nature (le sujet est clos au yeux de la communauté scientifique).
Néanmoins, vous noterez que personne ne cherche à se donner les moyens d'obtenir des données tangibles et scientifiquement exploitables sur les OVNIS, pas même le centre de collecte d'informations du GEIPAN. Seule l'association UFO-SCIENCE s'emploie à cette tâche.

D'autre part, une hypothèse utilisée sans intention de la vérifier constitue un postulat. Dit encore différemment le postulat est un principe qui doit être admis comme vrai sans démonstration.

Le postulat
Si un scientifique est intrigué par le phénomène ovni. Son insatiable curiosité le poussera potentiellement à utiliser le postulat .
En l'occurrence le postulat suivant: "Les nombreuses observations d'OVNIS sont à considérer comme véritable et l'explication la plus simple concernant la nature de ces apparitions, est l'origine extraterrestre". A partir de ce postulat, le chercheur se posera directement la question : "Comment font les extraterrestres pour déplacer leurs vaisseaux sans produire de bang supersonique (point commun des observations)".
La majorité des scientifiques évitent de travailler sur une base qui serait fausse, surtout si cette démarche comporte des facteurs risquant d'entacher leurs réputations.
Pour une minorité de scientifiques ce postulat engendre un sujet d'étude qui les stimulent, les captivent, qui leur produit une forte émulation. Ce mécanisme explique certainement le puissant et inapaisable désir de JP Petit: celui de démontrer la fertilité du dossier OVNIS à permettre des découvertes scientifique. Une fertilité qui fut enterré dans les conclusions du rapport Condon de 1967.

Une réflexion sur le degré d'imprudence de la démarche s'impose. A t'on franchi une ligne rouge en produisant un postulat sur la nature exotique des ovnis ? Jusqu'ou peut-on penser trop loin?

Voici une première réponse possible sous forme d'esquive :
"Seulement ceux qui prendrons le risque d'aller trop loin, découvrirons jusqu'où on peut aller" (TS Eliot)

Une seconde réponse plus concrète et pragmatique :
"Pour préserver son plan de carrière et sa vie de famille, Soyez prudent, suivez le mouvement dominant et la méthodologie scientifique en vigueur. Sans quoi, attendez-vous à voir débarquer le GIGN de la science !!!"

Les voyages intergalactiques et le model JANUS

Le model janus
Au-delà de ses travaux en mécanique des fluides, JP petit a aussi consacré ses recherches sur des travaux théoriques en cosmologie (avec l'aide de grands mathématiciens comme André Lichnerowicz ou Jean-Marie Souriau). Il a poursuit les concepts développé par Andreï Sakharov (encore le savant Russe !!!), et produit un model cosmologique novateur et particulièrement subversif : le model JANUS.
Ce model cosmologique est très mal reçu par la communauté d'astrophysique. JANUS remettant en cause le model standard, nie l'existence des trous noirs, réinterprète la matière noire et son corollaire l'énergie noire.

D'autres part, JP Petit persiste dans l'idées que d'autres civilisations peuvent nous rendre visite. Mais pour rendre les voyages intergalactiques possibles, un l'obstacle considéré comme infranchissable doit être solutionné : Pouvoir dépasser la vitesse de la lumière dans les déplacements. Hors le model JANUS permettrait ce tour de force.
Les bases même de la cosmologie contemporaine étant sapé par le model de JP Petit, aucune personnalités ayant compétence ne daigne se pencher sur ses travaux. Aussi pour se faire entendre, JP Petit à réalisé et mis en ligne de nombreuses vidéos pour exposer son model JANUS.
JP Petit, c'est aussi prêté au jeux de la critique avec Samuel Buisseret, plusieurs émissions ou le model JANUS est passé au crible.

La suite au chapitre n°3 : Le syndrome du scientifique aux pieds percés