Les punaises du genre Lygus

Lygus rugulipennis et pratensis (Hétéroptères)


Lygus rugulipennis - Punaise du genre Lygus
Lygus rugulipennis et pratensis sont largement répandues en France.
La distinction entre les deux espèces est laissée aux spécialistes dotés d'une loupe binoculaire.
Néanmoins, Lygus rugulipennis est plus polyphage et affecte un plus grand nombre de plantes potagères que lygus pratensis. C'est donc la biologie de L. rugulipennis qui est exposée dans cet article.

Cette punaise peut faire varier sa couleur selon la culture qu’elle occupe. En général, Les femelles sont plutôt claires dans des teintes vertes, les mâles plus sombre tirant sur le marron.

Lygus rugulipennis est polyphage, elle s’attaque en particulier aux cultures de concombres, d’aubergines, de tomates, de poivrons et de fraises. Il semble que les larves occasionnent plus de dégâts sur les cultures que les adultes.
Les glandes salivaire de cette espèce secrètent une substance particulièrement toxique. Au point de piqûre la salive nécrose les cellules végétales voisines.

Toutes les parties de la plante peuvent être affectées. Il peut aussi bien s'agir des feuilles, de la tige, des bourgeons. La plante cesse alors de se développer convenablement.
Des parties entière peuvent mourir. Les fruits avortent lorsque les fleurs sont endommagées. On observe souvent sur les feuilles de petites taches marron, avec perforations. Les feuilles deviennent rugueuses, bosselées, difformes. Les tiges sécrétent de la gomme. La croissance des pousses est alors réduite.

Deux générations se succèdent par an en extérieur. Mais sous serre, il peut y en avoir bien plus.
Les œufs, environ 100 par femelle, sont déposés dans les tiges et les boutons floraux de la plante hôte.
Les adultes sont trés mobile et peuvent parcourir de longue distance.

Lygus rugulipennis - Punaise du genre Lygus