Le Sphinx tête de mort

Acherontia atropos (Lépidoptère)


C'est le papillon le plus lourd et le plus grand que l'on puisse rencontrer en Europe après le Grand Paon de nuit. Son corps mesure environ 6 cm pour une envergure de 13 cm.

Sphinx tête de mort - Acherontia atropos
Originaire d'Afrique du Nord, celui-ci est un migrateur qui traverse régulièrement la méditerranée.
Cet excellent voilier est de surcroit très rapide, les Sphinx étant surnommés "papillons supersoniques".

Au chapitre des curiosités, le Sphinx tête de mort est capable d'émettre des sons nettement audible (de type cris plaintifs).

Affublé d'une courte trompe, ce papillon pour se nourrir pique des fruits bien mûr, se sustente sur les exsudations d'arbres blessés. Voir pénètre furtivement les ruches pour voler du miel (les prélèvements étant insignifiant pour l'apiculteur ).



Après tout ces superlatifs, pourquoi cette espèce de Sphinx se retrouve t'elle classée ici au chapitre des bioagresseurs ?
C'est que ce lépidoptère est friand du feuillage des pommes de terre. Vous noterez que les chenilles femelles atteignent couramment 13 à 14 cm, aussi la masse du feuillage englouti est considérable.
Heureusement les populations de chenilles ne sont jamais importantes, les dégâts sont donc minime. Cette espèce est même protégée en Suisse.


Sphinx tête de mort - Acherontia atropos
Lors de l'arrachage des pommes de terre, il n'est pas rare de découvrir la chrysalide placée dans une spacieuse loge ovoïde dans la terre (souvent à 20cm de profondeur).

Acherontia atropos consomme avec une nette préférence les plantes de la famille des Solanacées, qu'elles soient sauvages ou cultivées (pommes de terre, Lyciets de Barbarie, Datura officinal, Belladone, Morelle noire, Jusquiames, tabac, et plus rarement tomates).
Cependant sont également appréciés certains arbres et arbustes (Olivier, Troène, Buddleia).

Le papillon présente une marque caractéristique rappelant la forme d'une tête de mort sur la partie dorsale du thorax.
Le nom latin est lui aussi évocateur : Dans la mythologie grecque, l'Achéron étant une rivière souterraine, sur laquelle Charon transportait en barque les âmes des défunts vers les Enfers.
La déesse Atropos, était dite « l’Implacable », elle tranchait le fil de vie à l’aide de ciseaux, engendrant une mort immédiate !!!
Un conseil, si vous découvrez une chenille d'Acherontia atropos ne lui faite pas de mal. On ne sait jamais !!! Les conséquences semble lourde et irréversible pour le jardinier.

Sphinx tête de mort - Acherontia atropos.Sphinx tête de mort - Acherontia atropos





Source :
Les Pages Entomologiques d'André Lequet : https://www.insectes-net.fr/index.htm