La teigne du poireau

Acrolepiopsis assectella (Lépidoptère)


La teigne du poireau - Acrolepiopsis assectella

Cette espèce de papillon nocturne occasionne de lourd préjudice aux cultures maraîchères d'Allium. Elle cible principalement le poireau et la ciboulette, secondairement l'oignon, l'échalote et l'ail.

C'est en été et à l'automne que cette teigne cause le plus de dégâts. La femelle d'une envergure de 16 à 18 mm d'envergure pond une centaine d'oeufs sur le feuillage.
L'éclosion se fait au bout de 4 à 11 jours suivant la saison. Les larves commence à miner les feuilles puis, après 2 à 5 jours, elles s'enfonce à l'intérieur des poireaux entre les feuilles centrales. La destruction totale du poireau est fréquente.
La larve de 10 à 12 mm de long présente une tête, un thorax et des pattes brunâtres clairs, abdomen vert clair, 8 taches beiges à marrons sur les segments.

La teigne du poireau - Acrolepiopsis assectella
Cinq stades larvaires se succèdent. A 25 °C il suffit de 15 jours pour atteindre le stade chrysalide, puis 10 jours pour obtenir un adulte.
La chrysalide est entouré d'un Cocon fusiforme à mailles lâches, fixé à la végétation.
2 ou 3 générations sont possible dans le nord de la France et jusqu'à 5 dans le sud.
L'hivernation se fait à l'état adulte, dans les débris végétaux. Ils reprennent leur activité en mars-avril.

Concernant les oignons, si des chenilles sont présentes à la récolte, il est fortement à crainte la descente de celle-ci dans le bulbe. Même si d'apparence les bulbes semble sain, ils finiront par pourrir au stockage.





Source :
Ephytia. INRA :http://ephytia.inra.fr/fr/Home/index