Aborder certain sujets portant à cautions sans précautions, est souvent synonyme d'agir contre son propre intérêt. Cela m'inspire la formule suivante ....

Le syndrome du scientifique aux pieds percés.

" Comment se tirer une rafale de balles dans les pieds ou l'art et la manière de flinguer sa notoriété"

Voici, un homme entier, brut de décoffrage, qui s'exprime sans filtres. Il parle ouvertement des OVNIS et cela ne passe pas.
JP Petit : "S'exprimer sur les OVNIS avant le départ à la retraite, ça se paye !!!"

Pour se préserver, il dit avoir passé toute sa carrière à abandonner, passant d'un poste à l'autre.
JP Petit : "Si je devais écrire mes mémoires, je titrerais : Comment réussir à échouer".

Le scientifique aux pieds perçés

Ces collègues le surnommaient "neutrino", à cause de sa difficulté à interagir avec son environnement professionnel. "Il traversais le laboratoire comme un neutrino" (particule élémentaire passant à travers la matière).
Vue sous un autre angle, les sujets abordés par JP Petit se révèle des plus subversifs, culturellement, scientifiquement, philosophiquement. C'est plutôt une hyper-interaction qu'il provoque avec ces collègues, qui sont pris de réactions immunitaires de rejets compulsifs.

Avec ses chaussures trouées, JPP met constamment les pieds dans le plat. Il est tel un laboratoire qui génère en permanence des processus difficile à appréhender et à canaliser. Par exemple nos sociétés hyper connectées, regorgeant d'informations rendent le discernement entre les lanceurs d'alertes et les conspirationnistes de plus en plus chimérique. Ce phénomène est devenu incontrôlé et divague actuellement en totale roue libre dans les médias (surtout internet).

Pour les curieux, un colloque avec la participation d'un autre "Pieds-percés" : Jacques Benveniste a eu lieu au festival Science Frontières en 2000 "Faut-il être hérétique pour innover en science ?"

La Probité

Lors d'un colloque à Brighton en 2001 (Angleterre), JP Petit affirme que des scientifiques Américain, lui ont confié l'existence d'une épave d'OVNI. Des technologies avant-gardistes auraient été développées aux USA à partir de celle-ci.
Mais toutes ces informations sont non vérifiable étant classé par nature comme secret défense. Il s'agit d'un témoignage, celui de notre pétillant et énigmatique savanturier.

vérités ou mensonges

Que doit-on penser ? Une tromperie, une vérité ou encore un canular du gang des scientifiques farceurs de Brighton !!!

JP Petit est vraiment une personnalité à fort reliefs, totalement inclassable, doté d'un esprit particulièrement fertile et cela dans des domaines variés. Il exprime des idées novatrices des plus atypiques, où coexiste aussi des contradictions, des excès et des postures poussives.


Est-il imprudent ? est-il impatient ? est-il un kamikaze de la science ? est-il indomptable ?
Probablement "oui" à toutes ces questions, mais établir la probité d'une personne est un exercice rebutant.
Je laisse à la discrétion de chacun de se faire une opinion, mais sachez que personne n'est tenue de se positionner pour un discrédit radical ou une totale complaisance.

Je botte en touche, certes mais ...

Nous baignons dans une société bipolaire, où chacun est pressé d'incorporer des camps qui s'oppose et qui s'affrontent. Où l'on nous pousse sciemment d'être pro-cela ou anti-ceci. Inconsciemment nous finissons par rejeter, ou par adhérer en bloc aux idées d'une personne.
De mon point de vue, c'est une erreur que d'emprunter systématiquement cette voie car nul n'est parfait ou totalement défectueux. Je préfère choisir, ce qui me semble utile dans l'autre: "En Triant le bon grain du sens, de l'ivraie des affabulations".
J'opte aussi pour une attitude bien veillante en me gardant de chercher le discrédit. Bien que je ne souscris pas à de nombreuses opinions de JP Petit, je reconnait en lui sa qualité de vulgarisateur. Il sait attiser la curiosité, Il donne envie d'apprendre en rendant la science digeste, appétante, goûtue.
Mais prenez soins de garder vos distances, restez en observateur. Contraignez-vous à chercher et à découvrir les outils permettant de recevoir l'information. Analyser de quelle façon vous apprenez. C'est cette façon qui est importante.
Méfiez-vous de vous même, de vos certitudes. Prenez soins de la méthode avec la qu'elle vous apprenez, pour pouvoir bien penser par vous même. Sinon les manipulateurs, les charlatans, les convaincus, les croyants, les politiciens, les publicitaires, les JP Petit et même moi penserons à votre place !!! (voir Versus3 de S. Buisseret)
Une personne bien attentionné ma déclaré: "C'est bien, tu as des convictions !!!". A cela je lui est répondu: "Pas du tout, au contraire elles sont peu nombreuses. J'essaye seulement de comprendre"
Je rappellerais deux citations :
"Ni rire, ni pleurer mais comprendre" (B. Spinoza)
"L'ennemi de la vérité, ce n'est pas le mensonge, ce sont les convictions"(Friedrich Nietzsche)

Quoi qu'il en soit allons voir, si d'autres sujets ont inspiré JP Petit. Il s'est souvent exprimé sur la conscience morale. Allons inspecter ce sujet de réflexion en quête de bons grains :

La conscience morale

JP Petit, c'est toujours évertué à dénoncé l'emploi possible des innovations technologiques à des fins militaires. En particulier celle utilisant la MHD.

Un slogan : Faites la science, pas la guerre !!!


Pour exemples des torpilles hypervéloces ainsi que des d'avions supersoniques (projet AURORA).
Pour en savoir plus, voir cette conférence : Ces armes venues d'ailleurs (Festival Science Frontières 2002).

Son refus de travailler pour les militaires et leur possible applications mortifères est une position qu'il partagea avec Alexandre Grothendieck éminent mathématicien français. Un article de JP Petit le concernant ici
Mais ici aussi, le sujet est couvert par le secret défense. On navigue dans une eau fortement turbide, l'opacité du milieu permet à JP Petit d'attribuer à nouveau une origine extraterrestre aux technologies développées par l'armée ...

Dessin de JPP

Néanmoins, c'est avec obstination qu'il s'interroge sur les conséquences à long terme de nos actes, qu'il nous met en garde sur l'utilisation de l'énergie nucléaire civil.

Mais s'ériger contre ce fleuron de l'industrie Française, c'est aussi se mettre à dos une partie des scientifiques qui accompagne ce domaine d'activité chapeauté par le CEA.

Pour autant, JP Petit persiste à s'exposer.
Ce faisant, il n'a jamais renoncé à l'honneur d'être une cible.

Retour sur Fukushima le point de départ.

Revenons aux idées de JP Petit (développée dans les 35 premières minutes de sa vidéo). Je trouve sa réflexion basée sur l'observation de l'évolution du vivant, séduisante et élégante. Les arguments sont empruntés au courant de pensée phénoménologiques et finalistes. Reste à voir si tout cela à du sens ...

JP Petit : "A chaque fois qu'une espèce vivante se voit dotée d'un nouvel attribut morphologique (fonctionnel), elle récupère au passage l'attribut comportemental qui va avec, et qui permet de le contrôler, avec plus ou moins de réussite. Cela pour tenter d'éviter les dérives hypertéliques, les "dépassements de finalités" mettant l'espèce en danger. C'est ce que diront les gens en écrivant que " la Nature, dans son infinie sagesse, a doté l'espèce de la capacité de ...."
Je pense que la conscience (morale), cette notion confuse du bien (faire) et du mal (faire) n'est qu'un attribut, avec un degré de liberté supplémentaire vis à vis des animaux, qui permet le choix, l'invention, au delà d'un suivi aveugle de règles instinctuelles préprogrammées."
(Propos tirés d'un article présent sur son site, faisant échos au 35 première minute de sa video)

Certains animaux, utilisent des technologiques. Certes rudimentaires mais essentiel à leurs survies, tel les graviers absorbés par les poules pour digérer leurs nourritures. Dans cet exemple la technologie est employée de façon permanente et intime. A partir de cela, JP Petit propose de considérer les technologies comme attributs morphologiques (c'est ici la pierre d'achoppement, qui a lieu de faire débat).
L'homme se verrait donc doté d'attributs morphologiques particuliers constitués d'éléments technologiques. Parmi son hétéroclite collection d'innovations technologiques, l'homme serait affublé d'un attribut singulier : ses centrales nucléaires.
Mais cet d'attribut morphologique se doit d'être contenu, maîtrisé, contrôlé sans quoi il risquerait de se retourner contre son propriétaires. C'est pourquoi dans un même temps, l'homme se verrait aussi doté d'un attribut comportemental: il s'agit de sa conscience morale.
L'osculation des centrales nucléaires de Three Mile Island, puis Chernobyl et Fukushima, suggère que l'attribut comportemental à été insuffisamment employé, il est en tout cas défaillant et carencé. La conscience morale de l'homo technologicus serait-elle en panne ???

Perspectives de réflexions

L'examen des causes de l'accident nucléaire de Fukushima, m'a conduit sur la piste de la conscience morale. Voici un thème qui mérite une seconde partie (en court d'écriture).
Seconde partie : Science sans conscience n’est que ruine de l’âme

Dessin de JPP
D'autre part, cette enquête sur le nucléaire civil m'a poussé à acquérir une connaissance basique sur la physique nucléaire. Le moyen le plus simple pour aborder ce domaine scientifique est de comprendre les processus de création de la matière dans l'univers. Hors l'astrophysicien JP Petit, bon vulgarisateur est bien placé pour nous aider dans cette tâche.
Mais durant cet exercice JP Petit le trublion de la cosmologie, ne peut s'empêcher de glisser ses théories sur les OVNIS et leur possible nature exotique. J'ai donc traité ce sujet et mon analyse m'a conduit à rejeter les positions de notre savanturier. Si je me suis prété à cet exercice, c'est en partie pour évité les amalgames avec une autre question qui elle reste totalement ouverte : "Sommes-nous seul dans l'univers". Ce sujet est un excellent levier pour produire de l'émulation, exciter la curiosité, poussant à aborder de nombreux domaines scientifiques.

Jacques Arnould (chargé d'éthique au CNES) : "La question de l'existence extraterrestre est un sujet qui me passionne, parce que, c'est toujours un miroir sur nous même. Un sujet qui aide à la compréhension que nous avons de nous même, de ce qu'est la vie. C'est un domaine qui est tellement extraordinaire et tellement stimulant intellectuellement, culturellement, qu'il faut absolument le labourer."
Voici un thème qui mérite une troisième partie (à venir).
Troisième partie : Les extraterrestre à quoi çà sert ?

Pour finir, un sujet des plus complexe à été évoqué, celui du complotisme-conspirationnisme. Un sujet à multiples facettes, à la foi serpent de mer, boite de Pandore et jeux de poupées russes. Une situation inextricable nécessitant une quatrième partie (a venir).
Quatrième partie : Le XXI siècle au défis du conspirationisme.





Si vous trouvez cette première partie sans intérêt alors retournez sur la page d'accueil du site, car comme le confiait Freud au crépuscule de sa vie : «J’ai perdu mon temps ; la seule chose importante dans la vie, c’est le jardinage»,

>